Gent-Wevelgem : Oliver Naesen 3e


Oliver Naesen : “C’est pour cela que l’on fait du vélo”

“C’était une vraie course. C’est pour cela que l’on fait du vélo. C’est ça, les classiques. Aujourd’hui, c’était full gas du début à la fin et cela me convient bien. En prenant de l’âge, je suis plus fort quand la course est longue. J’ai sprinté à l’expérience. Il y avait du vent de face et je suis sorti au dernier moment. Cela fait trois dimanches de suite que je suis sur le podium (ndlr : 2e de la huitième étape de Paris-Nice, 2e de Milan-San Remo, 3e de
Gent-Wevelgem). C’est bon signe pour la semaine prochaine avec A Travers les Flandres mercredi et le Tour des Flandres dimanche.”OLIVER NAESEN

LE CHIFFRE

6

La troisième place d’Oliver Naesen dans Gent-Wevelgem est son 6e podium dans une course d’un jour de l’UCI WorldTour. Il a remporté deux fois le GP de Plouay (2016-2018), fini deuxième de Milan-San Remo (2019) et troisième du GP E3 Harelbeke (2017), de Eschborn-Frankfurt (2017) et de Gent-Wevelgem (2019).

L'INFO

Tony Gallopin et Romain Bardet touchés dans une chute

Tony Gallopin et Romain Bardet ont été victimes d’une chute collective à 40 km de l’arrivée de la 7e étape du Tour de Catalogne et contraints à l’abandon.
"Tony Gallopin souffre d’un traumatisme de l’épaule gauche. Il passera des examens complémentaires en début de semaine. Romain Bardet souffre d’un traumatisme costal avec suspicion de fractures qui nécessitera des examens complémentaires" a précisé le docteur Arthur Molique, médecin de l’équipe AG2R La Mondiale.

"On était en pleine descente à 70 km/h. C’est tombé très vite. Je me suis retrouvé emmené dans le trottoir et je suis passé par-dessus le vélo. Vue la violence de la chute, cela aurait pu être plus grave" , explique Tony Gallopin.

"La chute a été violente car nous descendions très vite. Je souffre des côtes mais le bilan aurait pu être plus lourd. J'attends maintenant le résultats des examens complémentaires. Ce n'est pas la fin espérée pour ce gros bloc de courses du mois de mars", ajoute Romain Bardet.

"C’était une grosse chute, à l’endroit où était tombé Bernal l’an dernier. Après Axel vendredi, c’est au tour de Tony et Romain. On a eu très peur. Les conséquences sont moins graves que l’on pouvait le redouter. Il faudra attendre les examens complémentaires pour être totalement rassurés", dit le directeur sportif Stéphane Goubert.

Les deux coureurs sont rentrés en France à l’issue de l’étape, comme prévu initialement. Axel Domont, victime d’une chute vendredi dans la 5e étape, a passé des examens complémentaires samedi soir au Centre Médipole de Savoie à Challes-les-Eaux (Savoie) qui ont diagnostiqué un traumatisme de la clavicule droite (sans fracture) et une fracture du bassin à la hauteur de la hanche droite. Son indisponibilité sera d’au moins six semaines.